Descriptif d'un vol




Trois heures d’immersion totale dans le monde étonnant et enchanteur de la montgolfière... 


Description  : 
Les passagers conviés au vol sont accueillis à l'heure prévue* sur la base de décollage du Château de Bogard.
Une dernière vérification météo est effectuée sur le terrain à l'aide d'un ballonnet : un vol peut être reporté au dernier instant !

* Voir Planning des vols
Cette rubrique éditée chaque semaine vous permet de déterminer le jour et l'heure de votre vol.


Le vol en Montgolfière, une sensation unique…
Le voyage commence un petit matin ou dans la douceur d’une fin d’après-midi. Après votre accueil et les premières consignes de sécurité, nous effectuons une dernière vérification météo avec un ballonnet (vent et stabilité de l’air). Puis la montgolfière fait son entrée avec ses préparatifs de gonflage auxquels vous pouvez participer. Sous l’action des ventilateurs et des brûleurs, la montgolfière se dresse vers le ciel.

Prêt pour l’ascension, chacun prend place dans la nacelle avec l’aide de l’équipe au sol. Le pilote fait une première pesée (la pesée consiste à trouver le point de portée où la nacelle ne touche plus le sol, sans décoller) puis sur son ordre, le ballon est libéré de ses amarres et s’élève. Vous voilà partis pour environ une heure de vol...
Une heure de panorama sur 360°, d'une vue imprenable sur les côtes d'Armor, d'une flânerie aérienne au gré du vent, paysage, cours d’eau, relief ... la tête dans les nuages.
La montgolfière s'élève dans le ciel ou frôle la cime des arbres, sans sensation de vertige. Une montgolfière n’a pas de dispositif de propulsion. Elle évolue avec le vent (même direction et même vitesse), elle va où le vent la mène, on ne ressent pas de courant d’air ni de balancement.
Hormis l’animation du décollage et de l’atterrissage, le vol en montgolfière s’assimile à la tranquillité, au bien-être, à la rêverie, à l’observation et au sentiment unique d'apesanteur.

Sans vitesse, sans casque ou cockpit et sans équipement particulier, le vol en montgolfière c’est juste vous, porté par le ballon à plus de 400, 500 ou 1000 mètres du sol…

S’en vient l’approche finale, vers un lieu d’atterrissage toujours nouveau. Le ballon libère son air chaud par la soupape (située au sommet de l’enveloppe). Progressivement, le sol se rapproche, puis sans ménagement, la nacelle prend contact avec le sol et s’immobilise. Les membres de l’équipe au sol, qui ne vous ont pas quittés des yeux, arrivent en soutien pour l’atterrissage, suivis de près par vos accompagnants (amis et famille). Puis les équipiers proposent à tous ceux qui le souhaitent de les rejoindre pour le pliage du ballon. Air nature Ballon assure le retour des passagers.

Rentrés au site de décollage, nous partageons tous ensemble, dans le cadre séduisant du Château de Bogard, autour d’un pot, nos impressions, perceptions et ressentis (Prestation complète environ 3 heures).

Tenue vestimentaire : la température dans la nacelle est supérieure à la température constatée au sol (pas de sensation de vent et chaleur des brûleurs).
Les vêtements simples et décontractés sont recommandés : chaussures de sport ou de marche, plates et fermées, vêtements en coton de préférence, manches longues même en plein été, casquette ou chapeau et lunettes de soleil.

Sont déconseillés : bijoux, hauts talons, jupes et shorts, sacs à main imposants. Les sacs à dos de randonnées ne sont pas admis dans la nacelle. Les animaux de compagnie (quelle que soit leur taille) sont interdits à bord de la nacelle et du véhicule suiveur. Le téléphone portable est autorisé uniquement en mode "avion". Les vols en montgolfière sont effectués en régime V.F.R.(Visual Flight Rules), vol à vue défini par la réglementation de la D.G.A.C (Direction Générale de l’Aviation Civile).


La montgolfière et l'écologie !
Air Nature Ballon utilise un gaz propane, non polluant, pour chauffer l’air contenu dans les enveloppes de ses montgolfières.
Ce gaz ne contient ni benzène, ni plomb, ni souffre. En brûlant, ce propane ne rejette qu’une quantité très limitée de substances plus ou moins toxiques. Sa combustion ne produit pas de particules et limite significativement les émissions de CO2, l'un des gaz responsables de l’effet de serre. En effet, lors de cette combustion, avec les brûleurs de la nacelle, les principaux résidus rejetés sont de l'eau, du gaz carbonique et de l'azote, des substances déjà présentes dans l'air.
Par ailleurs, sa toxicité sur les nappes phréatiques (eau souterraine) et les strates aquifères (dans des roches poreuses) est nulle et ne génère aucun déchet résiduel toxique ou potentiellement dangereux.
C’est aussi un gaz beaucoup plus sécuritaire, sa température d'inflammation étant plus élevée que celle de beaucoup d'autres combustibles.
Au-delà de notre utilisation pour les vols en montgolfière, ce carburant présente une alternative nettement moins polluante pour l'environnement que plusieurs autres combustibles fossiles non-renouvelable "classiques" (essence, gazole). Pour illustration, même le bois, le charbon et le charbon de bois en génèrent plus.
Comme vous tous, Air Nature Ballon est soucieux du réchauffement climatique et suit son impact sur l’environnement ; il y a toujours des progrès à faire…


En savoir plus sur la montgolfière (Wikipédia)